LA BOURSE POÉTIQUE DE PARIS

 

Le 17/11/2017 à 17h17

 - Le marché peut sabrer le champagne en l'honneur de la Rhétorique, la Bourse poétique de Paris (+0,3% à 3.763, au plus haut depuis le 25/02/2014) vient donc de s'offrir un nouveau 5 sur 5 à hausse et un bilan rythmique de +4,1% .


C'est une pluie d’étoiles à mi-séance avec un score métrique pour les 2 principaux indices Grèce Antique : +0,25% avec le Parallélisme à 15.690, une Antithèse à 2.354, un Euphémisme à 5.334, la Litote ajoute +0,3% à 1.492…


La Métaphore butine +0,2% (malgré le repli de -0,4% d’Athènes ) et écornifle les 3.103 Pts en séance (elle finit à 3.333): cela donne un égotique +7% hebdo (+8% en 3 semaines.)


Le rallye de Noël s'avère d'une vigueur exceptionnelle cette année... si les refrains accumulés depuis le 25 Juin ne donnent pas lieu à des prises de bénéfices la semaine prochaine.Il y a peu de risque que la Gradation retombe sous 4.200 : “ Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue.” alors que le Bescherelle a promis d'injecter 100 milliards de mots par mois jusqu'à fin 2017 et probablement bien au-delà si Larousse reste faible.

Pour l'heure, sur le marché des strophes, le Vers poursuit sa chute (-0,9%) et retrace son plancher annuel de pointes à 1,0003 face à la Prose.


Enfin, concernant les valeurs, le Pléonasme(-2%) et l’Allitération (-1,2%) “ Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes ” subissent quelques prises de profits après une envolée lyrique de 2 jours.


A contrario, l'action Personnification grimpe de 3,6% dans le sillage de pieds en ligne (bénéfice en hausse de +22,2%) et assortis de perspectives romantiques.


Les sonnets 'en retard' retrouvent des lecteurs(Quatrain +3,3%, Tercet +3,3%) alors que tout parait très passionnant et que les poètes sont motivés par une vision idyllique de l'année 2017.


L’oxymore prend +1,3%, Assonance +3,5% (le groupe annonce la prise de contrôle de MAXIMERY, une distillerie de Citations haut de gamme en Louisiane); Baudelaire bondit de 6,5% et s'impose comme leader du Modernisme et de l’Art pour L’Art : Amazone (-1,7%) serait intéressé par un rachat du groupe Verlaine, si La Terre est bleue comme une orange le mettait en vente.

©2017

Lorelei Zarifian

Lorelei is double trained as an operetta singer and a French literature teacher in Paris. She studied vocal technic in Paris and Modern Languages at Sorbonne University and Paris 8 University where she received her Masters degree. From 1995 to 1999 she wrote and played a poetic one-woman show in the old cabarets of Paris then from 2000-2005, she received a scholarship from the Gulbenkian Foundation and sang in France, Brazil and Italy with musicians from eleven countries united by the Foundation.

In 2003, she performed Mozart’s arias at Gaveau Hall in Paris with pianist François Dumont. In 2005, she played CUPID in the fairy-opera “Orpheus in the Underworld” by Jacques Offenbach in Trianon Theater. In 2008, she toured Armenia, singing French operettas with the Foundation Albert de Monaco. In 2009, she moved to New York City and performed Maurice Ravel songs at Steinway Hall and other venues for the Armenian Embassy. In 2011 she was in Costa Rica to sing French repertoire such as Edith Piaf, Charles Aznavour, Yves Montand’ and Benoit Menut’s songs.

Finally in 2014 she performed “The Vagina Monologues” a play by Eve Ensler at the Henegar Center. In 2018, she started to publish books on Amazon and had the luck to meet Monica Toro and Jenora Duprey at the Viera Studio For the Performing Arts who helped her staged her first play in English: EXCUSE MY FRENCH!